Wwoofing paradise

En direct-live de Travesia, petit pueblo calé au centre de l’Argentine, dans la grandiose province de Cordoba.

On a échoué dans les parages pour deux semaines de wwoofing chez une famille franco-argentine. Le principe du wwoofing – pour ceux qui n’y seraient pas encore initiés – consiste en un échange de services : manger-dormir en échange de travailler. Ne pas débourser un peso donc, mais plutôt de généreux litres de sueur ; mais qu’importe car nous on est des oufs, on a peur de rien, on part sur les routes latino-américaines comme des grandes filles courageuses alors bosser quelques heures par jour ça ne nous effraie pas (d’ailleurs, rien ne nous effraie, rien, sauf les méga moustiques de la mort qui squattent notre tente jour et nuit).

Une description en quelques mots de la maison/ferme du bonheur : 3 chevaux, 4 chiens, 2 chats (avec un bonus de 7 chatons), des poules, des lapins, 4 chèvres, 4 vaches et 3 veaux, 2 enfants roux et une multitude de bestioles en tout genre (cafards, chenilles, insectes volants, renards nocturnes, oiseaux hurleurs non-identifiés)… La teuf quoi.

Dans ce joyeux bordel est confectionné le dulce de leche qui finira sur vos tartines ou dans les fameux alfajores. Autant vous dire qu’on a pris 10kg chacune depuis notre arrivée (ce qui explique le peu de photos de nous dans l’article…). Mais cette minime transformation physique n’est pas la seule ! En effet, Guillemette s’est transformée en pokémon (peau du front en regénération) et moi en supporter du PSG (jogging difforme oblige).

Comme vous le voyez on s’amuse comme des gentilles petites folles dans notre coin du monde et on pense tout aussi gentillement à vous qui avez eu vos premiers flocons de 2015 récemment, quand nous tout ce qu’on a de gelé c’est des glaces aux frutillas. Sur ces tendres mots, je vous laisse avec une question polémique à débattre longuement dans les commentaires de cet article : « à quoi sert un blog de voyage si ce n’est pas pour y rendre jaloux ses lecteurs ? »

L.

PS : Bon, ce que Lilo oublie de vous dire, c’est que ce n’est pas vraiment tout à fait le paradis. Les oiseaux gazouillent toute la journée (plus moyen d’écouter son mp3 en paix) ; puis la chaleur est à la limite du supportable, vivre en short-débardeur toute la journée ça va un moment mais quand après les herbes nous caressent les gambettes, c’est relou. On vous envierait presque.

G.

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO IMG_4822 IMG_4841 IMG_4848 IMG_4855 IMG_4865  IMG_4884IMG_4889

Advertisements

4 thoughts on “Wwoofing paradise

  1. paradis, paradis!!!
    c’est vite dit!!! vous êtes sures que vous avez été bien renseignées?
    Vu la chaleur que vous décrivez, et les grosses gouttes de sueur qui vous tombent dans les yeux,(et vous empechent de voir la triste realité) je parierais plutot pour l’autre coté..:))
    dans quel enfer sont elles allées se fourrer les filles?
    Et ce chien, là, comment s’appelle t’il?
    c’est pas Cerbère, son nom, desfois?!
    je tremble pour vous, méfiance, méfiance!
    Verifiez bien aussi que les sabots du bouc ne sont pas fourchus, sinon, gare! sauvez vous à toutes jambes!
    enfin s’il n’est pas trop tard…
    parce qu’à mon avis, à la vitesse ou les moustiques-vampires vous sucent le sang, vous allez bientôt ramper à terre comme des envoutées…
    une maman bien intentionnée et attentionnée

    Like

  2. Oh vous êtes taquines les deux ! J’exige un envoi immédiat de dulce de leche pour compenser ce trop-plein d’émotions (petit pincement au coeur et grand sourire) quand je tombe sur votre blog

    Like

  3. Pas cool Mitic !
    Il ne faut pas les effrayer les pauvres, c’est déjà courageux et risqué… Quand la vraie maman joue les pessimistes c’est moi qui me retoruve à jouer l’optimiste mais c’est surtout car je suis impressionée et trempée de sueur…inquiète !
    Bravo les filles, tenez bon, il y a encore de la route 🙂
    Quelle joie de vous voir, d’avoir des nouvelles.
    Le chien, c’est un malinois ? Mignon, et les chatons, je ne pouvait pas commenter sans miauler d’émerveillement devant ces petits cats.
    Bonne continuation, bisous à la peluda et au pokemon
    Rosalie

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s