La Bohème, ça voulait dire on est heureux

“Travailler” dix jours dans une auberge couleur turquoise appelée La Bohemia, dans le décor de rêve de Capurgana, petit bled à la frontière du Panama, on aurait pas pu espérer mieux.
On s’est tuées à la tâche : peinture de banc, passer un coup de balai par jour… mais surtout dormir toute la journée dans des hamacs, avec les ventilateurs qui te chatouillent les pieds, en écoutant la douce musique qui nous parvient du village (dont la place centrale est un terrain de football improvisé, soit dit en passant) en même temps que celles de la Bohémia créant ainsi une cacophonie adorable ; ou encore aller se griller les fesses sur le sable blanc et se rafraîchir en buvant des cocos locos (jus de coco alcoolisé, spécialité de Capurgana). Oui, la vie est TRÈS dure dans les Caraïbes.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s